La nature morte est une petite scénette mettant en situation des objets ayant ou non un lien entre eux, et suggérant une idée ou une impression dans l'esprit de son auteur. Le simple changement d'éclairage, de mise au point ou de disposition des objets peut faire complètement changer l'interprétation de l'image finale ; il en résulte un très large champ d'exploitation créatif…

 

 

 

Lorsque nous traitons des natures mortes nous créons, à partir d'un thème général préalablement défini, plusieurs ateliers différents.

Il est beaucoup plus pratique en effet de répartir les photographes, toujours nombreux lors de ces séances et équipés d'encombrants pieds photo, sur plusieurs natures mortes, petites par définition, afin d'éviter gênes, empêtrements et embarras divers !

Par ailleurs, les photographes sont obligés d'adapter leurs techniques de prise de vue à chaque atelier car ils sont, la plupart du temps, tous éclairés différemment.

 

On donne ainsi à chacun des trucs, des astuces, des méthodes et des connaissances techniques qui permettront de reproduire à la maison ce genre d'atelier de prise de vues avec des moyens "domestiques" (ou plus élaborés pour les bricoleurs).

 

 

 

Chaque photographe laisse libre cours à son imagination pour modifier la nature morte sur laquelle il travaille. Ainsi, il arrive souvent que des images merveilleuses naissent de l'émulation de  plusieurs photographes à travailler ensemble et à échanger leurs approches, leurs idées et leurs techniques.